C’EST CHOUETTE !

Affiche

Théâtre d’ombres jeune public (2 à 5 ans)

Façonné d’ombres et de lumières, le spectacle “C’est chouette !” emmène les tout-petits sur les traces d’une bébé chouette qui, en recherchant sa maman, découvre le monde.

 

Dans un castelet aussi douillet qu’un nid d’oiseau, la comédienne-marionnettiste Esther Sironneau crée un univers onirique et frissonnant grâce aux ombres projetées de marionnettes de papier.

Chouette1Chouette2

En suivant les traces de la petite chouette Irina, on rencontre tous les animaux de la forêt qui l’aideront à retrouver sa maman disparue.

Un conte poétique et merveilleux au travers d’une quête universelle : l’attachement et l’amour maternel.

Esther

 

Passionnée de théâtre depuis l’enfance et désireuse de devenir comédienne, Esther Sironneau rentre au conservatoire Régional de Tours en 1994 et intègre le Cours Simon à Paris de 1995 à 1998.

Elle mènera de front une carrière de comédienne et d’interprète partagée entre le théâtre, la marionnette, le cinéma et la télévision.

Elle commence à travailler la marionnette dès 1997, sous la direction de Régine Wrocynsu puis en 2000, elle intègre la Compagnie russe de marionnettes Xzart dirigée par Michel Rosenmann. C’est également cette année là qu’ Esther collabore avec le créateur des marionnettes des Guignols Alain Duvergne pour une émission pour enfants  diffusée sur la chaîne du câble Fox Kids. L’aventure durera plusieurs années.

En 2005, elle découvre la motion capture et tourne dans divers dessins animés ainsi que pour «Le grand Journal» de Canal +.

Parallèlement à son travail de marionnettiste, elle joue dans de nombreuses mises en scènes théâtrales. En 2003, elle rencontre le cinéma avec Jean-Pierre Jeunet. Elle travaillera également avec Régis Wargnier, Céline Sciamma, Jérôme Cornuau, Vincent Garencq. A la télévision on peut la voir dans plusieurs séries telles que “Commissaire Cordier”, “Préjudices”, “Comprendre et Pardonner” ainsi que “Nos chers voisins”.

Dernièrement, elle a collaboré avec Johanna Cohen , dans un moyen métrage intitulé “Appara chic”.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Pour répondre, résolvez cette opération ! Puis cliquez sur : Envoyer * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.